© 2019 by Veronika Lorenser

Equipe de Projet

 
 
 
 
 
Dr. Samuel Llano
Associé de Recherche Principal, Université de Manchester

Samuel Llano est Maître Conférencier en Etudes Culturelles Espagnoles à l'Université de Manchester. Il est spécialisé dans la musique et les cultures sonores de l'Espagne d’un point de vue transculturel. Il est l'auteur de A Qui Appartient l’Espagne ? Négociation de la « Musique Espagnole » à Paris, 1908-1929 (OUP, 2012), lauréat du prix Robert M. Stevenson de la Société Américaine de Musicologie, et Des Notes Discordantes : Marginalité et Contrôle Social à Madrid, 1850-1930 (OUP, décembre 2018). Il a coédité (avec Alison Sinclair) un numéro spécial du Bulletin d'Etudes Culturelles Espagnoles intitulé « Héros de Méfaits : Bandits, Rebelles et Etrangers » (2017) ainsi qu’une collection d'essais intitulée : Ecrits de Méfaits en Espagne, 1800-1936 (Boydell & Brewer, 2017). Les deux publications sont issues du projet financé par le CRAH - « Méfaits en Espagne, 1800-1936 : Représentations des Faits, Réactions », et dont il était Associé de Recherche. Llano coédite actuellement (avec Tom Whittaker) un numéro spécial du Journal d’Etudes Culturelles Espagnoles intitulé « Cultures Sonores de l’Espagne ». Ses articles ont été publiés dans le Journal de l’Association Royale de Musique, le Journal des Etudes Culturelles Espagnoles et le Bulletin d'Etudes Espagnoles. Depuis septembre 2018, Llano est Chercheur Senior du projet « Rencontres Musicales Passées et Actuelles à Travers le Détroit de Gibraltar » financé par le CRE, et dont Matthew Machin-Autenrieth est le Chercheur Principal.

 
 
 
 
Dr. Vanessa Paloma Duncan-Elbaz
Associée de Recherche, Université de Cambridge

Vanessa Paloma Duncan-Elbaz est titulaire d'un doctorat du Centre d’Etudes Moyen-Orient Méditerranée de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales de l’Université Sorbonne Paris Cité. Sa thèse, intitulée « Les Chants des Femmes Judéo-Espagnoles du Nord du Maroc à l’Heure Actuelle : Rôle et Fonction Centrale d'un Répertoire Oublié », qui a reçu les félicitations du jury, a été nominée pour la meilleure thèse de l'année 2018. Vanessa a eu sa Maîtrise de l’Institut de Musiques Anciennes, de l’Ecole de Musique (MM) de l'Université d'Indiana, et sa licence de l’Université Baptiste d'Oklahoma/Université des Andes (BM Magna Cum Laude). Elle a obtenu plusieurs bourses de recherche, notamment celle de Chercheuse Principale Fulbright pour le Maroc (2007-2008), Chercheuse Associée à l’Institut Hadassah Brandeis de l’Université Brandeis (2009-2016) et Chercheuse Universitaire à l’Institut Américain de Légation pour les Etudes Marocaines à Tanger (2015 -2018). En 2014, elle a créé KHOYA : les Archives Sonores des Juifs du Maroc, afin de collecter, numériser, classer et analyser les enregistrements sonores contemporains et historiques des Marocains juifs. Ses publications se concentrent sur la transmission de l'identité et l'utilisation de la musique et de la langue dans les interactions entre les Marocains juifs et la culture majoritaire du pays. Ses recherches ont été financées par l'Institut Américain des Etudes Maghrébines, la Fondation Maurice Amado, la Fondation des Justes, et le Conseil Californien des Sciences Humaines, entre autres. Vanessa est une musicienne active, et s’est produite au cours de divers festivals à travers le monde. Elle est fréquemment intervenue à la radio et à la télévision, notamment PBS, France24 et Al Jazeera International.

 
 
 
 
Dr. Stephen Wilford
Associée de Recherche, Université de Cambridge

Stephen Wilford est Chercheur Associé à la Faculté de Musique de l’Université de Cambridge et il fait partie de l’équipe qui travaille sur le projet intitulé « Rencontres Musicales Passées et Actuelles à Travers le Détroit de Gibraltar », financé par le Conseil Européen de la Recherche. Il a étudié à l'Université d'Aberdeen, au Leeds College de Musique et à Goldsmiths, Université de Londres, puis a soutenu son Doctorat à City/ Université de Londres sur la création musicale au sein de la communauté diasporique algérienne de Londres, financé par le CRAH. Il a enseigné à City/Université de Londres, Université de Southampton et Goldsmiths, Université de Londres.

 

Les recherches de Stephen sont axées sur les musiques nord-africaines, en particulier celles de l’Algérie, et couvrent une gamme de styles traditionnels et contemporains. Il s'intéresse beaucoup aux traditions arabo-andalouses de l'Algérie, tant dans les contextes colonial que postcolonial. Ses recherches portent sur des idées d'identité collective, de mémoire culturelle, de diaspora et de flux musicaux transnationaux. Il s'intéresse particulièrement au rôle des technologies dans la production et la circulation de la musique entre les compositeurs, les interprètes et les auditeurs, ainsi qu’aux liens que ceux-ci tissent entre l'Afrique du Nord et l'Europe. Ses recherches actuelles portent sur trois volets : le rôle de la musique dans l’Algérie coloniale et postcoloniale, axé sur les dialogues entre les musiques arabo-andalouses et occidentales ; les pratiques des musiciens et ensembles arabo-andalous contemporains dans des contextes transnationaux ; et le développement du hip-hop franco-algérien depuis les années 1990. Stephen a été Chercheur en début de carrière à l'Institut de Recherches Musicales (2016-2017) et est actuellement membre du Comité National du Forum Britannique pour l’Ethnomusicologie et du Comité d'Ethnomusicologie de l'Institut Royal d'Anthropologie.

 
 
 
 
Dr. Stephen Wilford
Associée de Recherche, Université de Cambridge

Eric Petzoldt is a PhD student at the Faculty of Music, University of Cambridge and takes part in the ERC-funded research project ‘Past and Present Musical Encounters across the Strait of Gibraltar‘. His doctoral studies focus on jazz as a medium for intercultural dialogue and a form of cultural diplomacy in Morocco. His project ‘Improvising Euro-Moroccan Intercultural Dialogue: The Role of Jazz Workshops in Present-Day Morocco‘ examines the creation and results of recent music mediation events in the context of jazz festivals initiated or funded by European Union member states. In his research, he is not only concerned with the role of improvised music practices and their use in the production of social cohesion, but also with colonial legacies that shape present-day music-making.

 

Before completing his Masters in Cultural Musicology and Social & Cultural Anthropology at Georg-August-University in Göttingen, Germany, in 2019, Eric studied at the Hebrew University in Jerusalem and at the University of the South Pacific in Suva, the Fiji Islands. He is an active musician drawing from improvised music and jazz practices and the co-producer of two ethnographic films on cultural and environmental change (Undercurrents of a Changing Climate – the 12th Festival of Pacific Arts, Guam and Solarwind, a documentary on the implementation of renewable energy in the Cook Islands and El Hierro, Spain).

 
 
 
 
Veronika Lorenser
Coordinatrice du Projet, Université de Cambridge

Veronika Lorenser est la coordinatrice des deux projets financés par le Conseil Européen de la Recherche pour la Faculté de Musique (Cambridge) : « Son et Matérialisme au XIXe siècle » (dirigé par Dr David Trippett) et « Rencontres Musicales Passées et Actuelles à Travers le Détroit de Gibraltar » (dirigé par Dr Matthew Machin-Autenrieth).

 
 
 
 
Veronika Lorenser
Coordinatrice du Projet, Université de Cambridge

Veronika Lorenser est la coordinatrice des deux projets financés par le Conseil Européen de la Recherche pour la Faculté de Musique (Cambridge) : « Son et Matérialisme au XIXe siècle » (dirigé par Dr David Trippett) et « Rencontres Musicales Passées et Actuelles à Travers le Détroit de Gibraltar » (dirigé par Dr Matthew Machin-Autenrieth).