top of page

Dr.  Stephen Wilford

Associée de Recherche

Université de Cambridge

Biographie

Le Docteur Stephen Wilford est Associé de recherche à la Faculté de Musique et Chercheur junior du Wolfson College Cambridge. Il fait partie de l’équipe travaillant sur le projet financé par le Conseil Européen de la Recherche « Rencontres musicales passées et actuelles dans le détroit de Gibraltar ». Il a étudié à l'Université d'Aberdeen, au Leeds College of Music et à Goldsmiths, à l'Université de Londres, avant de terminer son doctorat financé par l'AHRC à City, Université de Londres, avec une thèse axée sur la création musicale au sein de la diaspora algérienne de Londres. Il a enseigné à City, Université de Londres, à l'Université de Southampton et à Goldsmiths, Université de Londres. Le travail de Stephen se concentre sur les musiques nord-africaines, en particulier celles d'Algérie, et couvre une gamme de styles traditionnels et contemporains, des différentes traditions andalouses de la région à la scène hip-hop franco-algérienne. Il était auparavant chercheur en début de carrière de l'Institute of Musical Research et est actuellement membre du comité national du British Forum for Ethnomusicology et du comité d'ethnomusicologie-ethnochoréologie du Royal Anthropological Institute.

Recherche

La recherche de Stephen porte sur les relations musicales et soniques entre l’Algérie et la France, tout au long des périodes coloniale et postcoloniale (de 1830 à nos jours). Il étreint différents styles et genres musicaux, des traditions régionales andalouses algériennes à la scène hip-hop franco-algérienne contemporaine. Ses recherches sondent les intersections musicale et sonique dans les espaces publics et privés, et portent sur les idées d'identité collective, de mémoire culturelle, de diaspora et de flux transnationaux de musique. Il s'intéresse particulièrement au rôle des technologies sonique et audiovisuelle dans la production et la circulation de la musique et des significations musicales chez les compositeurs, interprètes et auditeurs, et aux liens que ceux-ci établissent entre l'Afrique du Nord et l'Europe. Son travail se situe méthodologiquement à l'intersection de l'ethnomusicologie, des études sonores et de l'histoire.

Ses recherches actuelles sur le projet sont constituées d'un certain nombre de volets, qui comprennent : des représentations visuelles de la musique et de la création musicale en Algérie pendant la période coloniale, avec un accent particulier sur la photographie et le cinéma ; les musiques nord-africaines aux expositions coloniales françaises du XIXe et du début du XXe siècle, ainsi que les paysages sonores plus larges de ces événements ; les rencontres musicales et dialogues entre l'Afrique du Nord et l'Europe à travers le hip-hop franco-algérien contemporain ; et enfin, le rôle du son et de la musique dans les récentes manifestations du mouvement de protestation Hirak en Algérie. Stephen a publié des chapitres de livres et des articles dans de grandes revues à comité de lecture, et travaille actuellement à une monographie sur les rencontres soniques franco-algériennes. En outre, il a réalisé des films ethnographiques et organisé une exposition d'images de la musique de l'époque de la domination coloniale française en Algérie.

bottom of page